NUESTRAS MADRES

 

29/04 - 01/06/2021

 

Enfin nous y voilà ! Le Filmpodium Biel/Bienne ouvrira à nouveau ses portes à partir de jeudi 29 avril et même plus souvent qu’auparavant.


Dorénavant la semaine de cinéma commencera le jeudi déjà, avec le nouveau Ciné-midi. Autre nouveauté : nous vous accueillons également au cinéma le jeudi à 18h00 et 20h30, tout comme le vendredi à 18h00 déjà.


En raison des mesures de protection, nous sommes obligés de réduire la capacité de la salle à 25 places.
Nous nous réjouissons d’autant plus que dorénavant, nous vous offrons la possibilité d’acheter les billets en ligne et de payer à la caisse sans argent liquide.

 


Pour cette réouverture, nous dédierons le grand écran à nos mères:

 

 

Matriarche ou sainte?
Des femmes au parlement? Cela n’a pas toujours été évident et des femmes qui peuvent aller voter, encore moins. Dans le film documentaire DE LA CUISINE AU PARLEMENT: EDITION 2021, le réalisateur Stéphane Goël montre les chemins semés d’embûches que nos mères et nos grands-mères ont dû parcourir pour passer de la cuisine à la cogestion politique.
A l’occasion du 50e anniversaire du droit de vote des femmes, des films montrant des femmes et des mères, dans des rôles très différents, seront projetés dans le cycle NUESTRAS MADRES pour la réouverture des cinémas. En même temps, ce programme offre la possibilité de voir tout de même au Filmpodium certains des titres de la série «Ciné Latino» prévus pour l’automne 2020, qui ont été victimes du confinement. Par exemple, le long métrage éponyme NUESTRAS MADRES, dans lequel des femmes, mères et filles, se battent pour la justice et exigent d’assumer le passé des années après les trente ans de guerre civile au Guatemala, ou encore le long métrage LOS LOBOS, portrait touchant d’une Mexicaine, qui fait tout pour offrir à ses deux jeunes fils une vie meilleure aux États-Unis – quitte à les enfermer seuls à la maison dans un premier temps.
Les mères ne sont pas non plus toujours des saintes. Dans l’émouvant documentaire suisse WHO’S AFRAID OF ALICE MILLER? un fils raconte la négligence de sa mère, Alice Miller, psychologue de renommée mondiale, spécialiste des relations parents-enfants. MARE, le film vibrant d’Andrea Štaka raconte l’émancipation et l’éveil d’une épouse qui est aussi une mère. Enfin, les deux longs métrages danois du programme mettent en scène des mères qui ne répondent pas aux attentes communes. Dans A PERFECTLY NORMAL FAMILY, un père se transforme intérieurement et extérieurement en mère et le thriller WILDLAND tourne autour d’une matriarche impitoyable et d’une tendre crapule.
Sarah Sartorius

 


A cause des mesures de protection, les places sont limitées à 25.
NOUVEAU : achetez votre billet en ligne
.